top of page
  • lgodbout2

SIX NOUVEAUX RECORDS DE COMPÉTITION DANS UNE CLASSIQUE EXCEPTIONNELLE


Photo Credit: Sean Burges/Mundo Sports Images


Par Laurent Godbout

Directeur de rencontre

 

Montréal, le 23 juin 2024 -  Dans des circonstances rien de moins qu’exceptionnelles, la Classique d’athlétisme de Montréal 2024 s’est une fois de plus avérée un grand succès auprès des 440 athlètes participants, dont une quarantaine en provenance de 18 pays différents.

Six nouveaux records de compétition ont été établis lors des épreuves traditionnelles du programme, alors que trois nouvelles marques ont été inscrites pour les épreuves ajoutées au programme cette année.

AUDREY FRAPPE FORT

Nullement affectée par le changement de dernière heure du site des épreuves de piste vers la piste Ben Leduc de Saint-Laurent, Audrey Leduc s’est envolée en demi-finale du 100 mètres avec un chrono de 11.00 secondes. En plus d’améliorer le record de la Classique de 0.11 sec avec son 2e meilleur chrono en carrière, la nouvelle coqueluche du sprint canadien inscrivait le temps le plus rapide de l’histoire en sol québécois, éclipsant la marque de 11.01 sec de l’Allemande (Ouest) Annegret Richter en demi-finale des Jeux olympiques de Montréal de 1976. Précisons aussi que ce 11,01 était à l’époque un record du monde.

Embêtée par un léger malaise, Audrey a préféré s’abstenir de prendre le départ de la finale en guise de prévention pour les Essais olympiques.

 

“What a wonderful meeting! My most sincere thanks for working with us to make it possible for me to race. This was one of the most enjoyable meets I’ve ever participated in. The meet was incredibly well run, and as Carole said, the officials and volunteers were exceptionally helpful. Again, thank you so much for a wonderful event and I plan to return in the future!”

Best wishes,

Hale Boyden

Burlington, Vermont

 LES RECORDS TOMBENT

 

Dans une belle finale du 110 mètres haies disputée sous un ciel nuageux, le Canadien Craig Thorne réalisait aussi un record de la Classique en 13.51, à 3 centièmes de son record personnel ,

 

Un autre record de rencontre était établi au terme d’une superbe fin de course au 800 mètres Élite masculin. Le Ghanéen Alex Amankwa a été le plus fort au sprint final pour franchir la ligne d’arrivée en 1:46.23, devant le Québécois Zakari Mama-Yari (1:46.83) et Handal Roban (1 :46.84) de St. Vincent & Grenadines. Les trois premiers de cette course endiablée ont amélioré le record de Robert Heppenstall (1:46.88) établi en 2021.

Photo Credit: Sean Burges/Mundo Sports Images


“Merci monsieur Godbout,

Pour votre résilience face à l'adversité et votre détermination à maintenir La Classique contre vents et marées. C'est dans ce genre de situation que l'on reconnaît des organisateurs hors pair. Merci encore et, je l'espère, à la prochaine! ”

Cordialement, 

Philippe Ollivier, Montréal

La Française Shana Grebo, étudiante à l’université de l’Oregon, s’amenait à Montréal

déterminée à améliorer son record personnel de 55.30 au 400m haies. Victorieuse

à Edmonton le 12 juin dernier, elle a frappé encore plus fort à Montréal avec un record

personnel de 54.93, à 8 centièmes du standard olympique automatique. Les chances de

revoir Grebo aux Jeux olympiques de Paris sont donc de plus en plus fortes.


 Photo Credit: Sean Burges/Mundo Sports Images

La Canadienne Jacqueline Madogo, du Royal City Athletics de Guelph, améliorait aussi un

record de la Classique au 200 mètres, stoppant le chrono à 23.09 sec.

 

Pendant ce temps, les épreuves de pelouse se poursuivaient à Claude-Robillard. Au lancer du

poids, l’Australien Alex Kolesnikoff projetait la boule d’acier de 7,26 kg à 19,12 mètres,

surpassant la marque de la compétition précédente (19,01m) détenue par Mark Bujnowski.


 Photo Credit: Reynald Morand

 

"I am just sending a round of applause for the 2024 Montreal Classique.

The past 72 hrs for you have probably been an absolute blur, but I want to pass on

my appreciation for what you do for the sport in Canada and putting on another great event! We always try to prepare our athletes for the unexpected and while the venue change usually isn’t in the cards you put on a smooth and enjoyable meet that allowed. On our end, we had a very successful day with four SBs and five PBs".


Richard JohnstonDirector | Head Coach

Ottawa Lions Track and Field Club

 

Enfin, les athlètes des nouvelles épreuves du programme ont inscrit leur nom sur la liste des records de compétition avec d’excellents nouveaux standards.

Kevin Robertson (celui des Lions d’Ottawa) est revenu très fort au dernier tour de piste du 2000 mètres steeple pour conclure en 5:29.27 et remporter la victoire.

 

Au 1000 mètres féminin, l’Ontarienne Jazz Shukla remportait un 1000 mètres relevé en 2 :37.79, ce qui lui permettra de marquer de bons points pour son classement international du 800 mètres dans la qualification vers Paris.

 

Du côté masculin, le favori Charles Philibert-Thiboutot, en quête d’un nouveau record québécois au 1000 mètres, a été surpris au sprint final par Stephen Evans des Lions d’Ottawa. Evans, un spécialiste du 800 mètres, a enregistré un solide record personnel de 2 :19.77 sur ce kilomètre Premium. Le Québec découvrira bientôt aussi Robin Lefebvre, un jeune athlète d'exception de catégorie U18 du club Vainqueurs Plus, qui a éclipsé le record canadien du 1000 mètres U20 en 2:21.02, une marque détenue depuis 1972 par Randy Makalowsky!

En terminant, on ne peut que féliciter et remercier toute l’équipe d’officiels, de bénévoles, ainsi que nos loyaux partenaires, Boutique Courir, Athlétisme Canada, Athlétisme Québec, la Fondation Philippe-Laheurte, Secret Gourmand, Boutique Endurance, PlanAxion, le Marathon P’tit Train du Nord, Traiteur Marcangelo, St-Hubert Express, le gouvernement du Québec, la Ville de Montréal et Tourisme Montréal.


197 vues0 commentaire

Comments


bottom of page